Vous rêvez d'une grosse pension? Guide d'action.

Le 30 avril 2008, Vladimir Poutine a signé la loi sur les cotisations de retraite supplémentaires et l’aide de l’État à l’épargne-retraite (No. 56-З). La loi est attendue depuis longtemps et très importante. Il démontre la cohérence de la ligne de conduite de l’État dans la création d’un nouveau système de retraite en Russie:
1996. - Loi n ° 27-FZ sur la comptabilité individuelle (personnalisée). Le fonds de pension de Russie (PFR) commence à tenir des registres des cotisations de pension séparément pour chaque personne.
1998 - Loi n ° 75-FZ sur les fonds de pension non étatiques (FNP). L'État a inclus les FNP dans le système d'assurance pension obligatoire.
2001. - Loi n ° 173 - FZ sur les pensions de travail. Le montant de la pension commence à dépendre des cotisations d'assurance reçues et chaque employé peut influencer la partie de la pension capitalisée.

Il est donc temps que chacun de nous réalise que:
1. Nous devons nous-mêmes nous préoccuper de la future retraite.
2. Le montant de la pension dépend du capital de pension accumulé personnel.

Quelle est l'essence de la loi? Tout citoyen, quels que soient son âge et son lieu de travail, a le droit de contribuer à la formation de la partie de la pension capitalisée. Première condition: l’employé doit souscrire au système d’assurance pension obligatoire, c’est-à-dire être enregistré auprès de la CRF. Et ensuite, à partir de l'année prochaine, l'État commencera à cofinancer des économies de pension supplémentaires pour les citoyens qui décident de participer à ce programme.

Que propose la loi? Pour chaque millier de roubles de cotisations de retraite supplémentaires volontaires d'un employé, l'État ajoutera autant du budget. Dans ce cas, il y a deux conditions financières: votre contribution doit être d'au moins 2 000 roubles. par an, et l'État ne vous ajoutera pas plus de 12 000 roubles. par an Autrement dit, si vous payez 1 000 roubles par mois. - La quote-part de l’État s’élève à 12 000 roubles. par an Total - 24 000, pour 10 années de participation au programme - 240 000 roubles. (sans tenir compte des résultats de l'investissement). Nous divisons ce montant pour la période de retraite (le défaut est la durée moyenne de survie - 19 ans) et pour 12 mois, nous obtenons un montant mensuel supplémentaire - 1 052 roubles.

La loi prévoit des possibilités spéciales pour augmenter votre pension si vous avez atteint l'âge de la retraite. Ensuite, en tant que membre du programme, l’État ajoutera à chaque millier de roubles versé non pas un, mais quatre mille. Mais sous une condition stricte: vous devez reporter la période d’inscription et de perception d’une pension de travail pour toute la durée de votre participation au programme d’épargne volontaire. Une année de participation au programme d'un retraité qui travaille, s'il reporte la date limite de réception d'une pension de travail d'un an, sera majoré de 277 roubles par mois.

La somme des cotisations de pension versées volontairement à chaque employé fera l’objet d’une déduction sociale. Et le montant total de la déduction passera de 100 000 à 120 000 roubles. Les employeurs pourront également participer à la constitution de la pension de leurs employés et verser des fonds sur leur compte. Dans ce cas, les cotisations ne seront pas imposées par l’impôt social et l’impôt sur le revenu des personnes physiques unifiés et pourront être incluses dans le coût du travail.

Alors vous avez décidé de participer. Que faut-il faire? Pour commencer à demander à la CRF de rejoindre le programme. Vous pouvez adhérer au programme à tout moment pendant cinq ans: du 1er octobre 2008 au 1er octobre 2013. Cela peut être fait soit personnellement, soit par l'intermédiaire d'un employeur, ou par l'intermédiaire de FNP autorisés par l'État. Dans les 10 jours ouvrables, la CRF doit envoyer un avis d'acceptation de la demande au travail.

Ainsi, en écrivant une déclaration avant la fin de cette année et en commençant à transférer des contributions à compter du 1er janvier 2009, il sera possible de recevoir le montant correspondant de l'État. Dans ce cas, l'employé conserve la possibilité de suspendre les paiements et de les renouveler à tout moment. Vous pouvez effectuer des paiements de manière indépendante (via une banque vers le compte de la CRF) ou via un employeur. Si vous passez par l’employeur, vous portez un relevé au service de la comptabilité, dans lequel vous indiquez un montant fixe ou un pourcentage du salaire.

À la fin de chaque trimestre, l'employeur doit, dans un délai de 20 jours ouvrables, transmettre à la CRF un registre des assurés cotisant à une pension. Les contributions volontaires à la partie financée de la pension ainsi que le «complément» de l’État peuvent être laissés à la CRF (sous la direction du responsable de l’état - Vnesheconombank) ou choisir une campagne de gestion privée ou un fonds de pension.

Le montant des cotisations supplémentaires volontaires, de la même manière que l’épargne «obligatoire», peut être hérité en cas de décès de l’employé, qui n’a pas le temps de percevoir une pension de travail.

Voici un schéma prévu par la loi. Et si vous devenez membre du programme, c'est à vous!

Loading...

Laissez Vos Commentaires